version françaiseEnglish version
Eric Lequertier - architecte paysagiste Saint-Malo

Ma philosophie

Le jardin compte parmi les plus anciennes créations de l'homme.

Au départ, il y avait le paradis. Le mythe de l'Eden est vieux comme le monde. Dans le livre de la Genèse, l'histoire du paradis décrit une vie en harmonie avec la nature.

C'est dans un jardin que l'homme s'est représenté une telle vie en harmonie. Pour atteindre cette harmonie, l'Architecte-Paysagiste prend la plante pour ce qu'elle est, mais en même temps, il la transcende par son travail d'artiste.  Et, ce travail est aussi difficile que celui du peintre auquel il s'apparente de différentes façons. Et, c'est par petites touches successives qu'il modèle, peaufine, et remodèle son tableau. Par contre, ce qui distingue radicalement l'Architecte-Paysagiste du peintre, c'est la nature. Car, le jardin se recompose sans cesse dans le temps, il vit à ciel ouvert et entretient des rapports de parenté avec le paysage.

UN TABLEAU VIVANT

D'autre part, le jardin ne s'entend bien qu'avec ceux qui connaissent son sol, son exposition, ses ressources en eau, et les végétaux qu'il accueille.

De plus, il est nécessaire d'anticiper ce qu'il va devenir dans un an, deux ans, dix ans... en tenant compte des différentes périodes de floraison, des associations de couleurs de floraison, des couleurs du feuillage, des couleurs de bois. Car, à chaque saison, le jardin doit offrir un tableau différent.

Devant la puissance de cette nature, on apprend à rester modeste et simple.

En échange de tant d'exigences, il offre de devenir :

  • un lieu comme nul autre
  • un lieu où l'on est dehors, et pourtant chez soi
  • un lieu de solitude et de compagnie
  • un lieu qui change sans cesse tout en demeurant lui-même


Un lieu pour tout dire, qui nous ressemble et qui doit posséder le "je ne sais quoi" dont parlait Marivaux (1688-1763) lorsqu'il entame le panégyrique du jardin irrégulier.  Le fait que l'on ne trouve pas seulement la réalisation belle mais qu'en plus, elle ait le petit "truc supplémentaire" qui fait que l'on a envie de se l'approprier, que l'on s'y sente bien.

CRÉER SON ÂME

Il faut créer son âme. Pour moi, le concept d'âme s'applique aux jardins car, le génie du lieu, une histoire, une passion peuvent y contribuer mais aussi le sentiment étrange qu'arbres et fleurs aiment s'y épanouir.
Son rôle est de mettre le jardin en harmonie avec la maison et de créer des espaces de vie avec des pièces plus ou moins ouvertes que l'on essaie de relier intelligemment.

Le jardin est le prolongement naturel de la maison, il se conçoit comme une pièce à vivre qui est devenue aussi importante, sinon plus, que le salon, la salle de jeux, ou la cuisine. Pièce supplémentaire qui sera investie dès l'arrivée des beaux jours.

Ce véritable espace à vivre de la maison en concentre la convivialité et est associé à la stimulation des sens tous azimuts : confort, relaxation, détente, plaisir des yeux et du nez. Le jardin devant être un espace de sérénité et de bien être. Ainsi, investir dans son jardin correspond à cette volonté de mieux être via un retour aux valeurs essentielles de la nature.

ESPACE MEMBRES

SE CONNECTER - S'INSCRIRE

RECRUTEMENT

POSTULER - NOS OFFRES

RECHERCHER

Rénovation et Décoration de la Maison